French Version

Les étudiants juifs au Canada soutiennent fortement l’adoption de la définition opérationnelle de l’antisémitisme de L’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste, “IHRA”.

Nous, les signataires, sommes des étudiants et des anciens étudiants juifs d’établissements universitaires à travers le Canada. Nous constatons une hausse alarmante du sentiment antisémite et de la discrimination sur nos campus.

Afin d’aider les administrateurs à mieux identifier et combattre cette réalité, nous demandons à nos universités d’adopter la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA).

À notre avis, l’adoption de la définition de l’IHRA est le moyen le plus efficace de combattre l’antisémitisme tel qu’il existe aujourd’hui. Elle a déjà été adoptée par le gouvernement fédéral, la province de l’Ontario, les syndicats étudiants de l’Université du Manitoba et de l’Université de Western Ontario, le Global Imams Council et d’autres organismes. Zach Banner, la star des Pittsburgh Steelers devenue activiste, fait campagne auprès de la NFL pour qu’elle adopte cette définition. Facebook envisage de l’approuver pour mieux combattre les discours de haine sur sa plateforme.

Alors, qu’est-ce que l’IHRA ?

L’IHRA est une organisation intergouvernementale fondée par l’ancien premier ministre suédois Göran Persson qui compte 34 pays membres, dont le Canada. Son mandat était d’élaborer une définition de l’antisémitisme qui soit solide et applicable dans le monde entier, centrée sur ces 15 mots : L’antisémitisme est une certaine perception des Juifs, qui peut s’exprimer par une haine envers les Juifs.

L’IHRA complète cette définition par onze exemples de référence de ce qui constitue l’antisémitisme en marche, tels que “Accuser les Juifs en tant que peuple d’être responsables de méfaits réels ou imaginaires” ou “Accuser les Juifs en tant que peuple, ou Israël en tant qu’État, d’avoir inventé ou exagéré l’Holocauste”.

Ces exemples prennent en compte le fait que, en tant que forme de haine la plus ancienne au monde, il existe des mutations de l’antisémitisme des deux côtés du spectre.

En tant qu’étudiants impliqués dans la communauté juive sur le campus, nous pouvons corroborer que l’antisémitisme a trouvé un foyer trop confortable dans les universités canadiennes. L’utilisation de la définition de l’IHRA aiderait les administrateurs à déterminer quand des formes plus insidieuses d’antisémitisme ont lieu.

Par exemple, plus tôt cette année, un groupe d’étudiants de l’université Queen’s a lancé une campagne de collecte de fonds pour soutenir une organisation ayant des liens avec le terrorisme et a demandé la libération d’Ahmad Sa’adat, un membre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), une entité terroriste désignée au Canada. Le FPLP a organisé plusieurs attaques terroristes contre des lieux de culte juifs, dont un massacre dans une synagogue en 2014 qui a fait six morts, dont un Canadien.

Lorsque les étudiants juifs ont déclaré que la campagne créait un environnement peu sûr, en particulier pour les victimes du terrorisme sur le campus, le groupe a affirmé que leurs accusations de terrorisme étaient ancrées dans le racisme et l’islamophobie.

À l’université de Toronto, le club Students Against Israeli Apartheid (SAIA) a invité à plusieurs reprises des personnes liées au FPLP. L’année dernière, il s’agissait de Yafa Jarrar, un apologiste connu du FPLP, et avant cela, d’Issam Al-Yamani, un ancien membre avoué et considéré comme une menace pour la sécurité par le gouvernement canadien. Après la pression de plusieurs organisations de défense des droits de l’homme, l’événement avec Al-Yamani a été déplacé hors du campus.

Les cas décrits ci-dessus ont conduit au ciblage et au harcèlement d’étudiants juifs. C’est, par définition, de l’antisémitisme. Des dizaines d’étudiants juifs de l’université York se sont plaints que la fameuse peinture murale représentant un individu prêt à lancer des pierres sur un “colon” juif (un scénario réel qui a souvent entraîné la mort ou des blessures graves) leur donne l’impression d’être malvenus. 

À Montréal, le McGill Daily maintient une politique éditoriale qui entraîne l’ostracisme de la plupart de la population juive de l’école. En quoi cela n’est-il pas de l’antisémitisme ?

Selon nous, les coupables qui nient les voix juives sur le campus continuent de s’en tirer parce que leur antisémitisme n’est pas défini comme tel. L’adoption de la définition de l’IHRA fournirait aux administrateurs des lignes directrices pour assurer la protection des étudiants en conjonction avec les politiques universitaires officielles de lutte contre la haine, ainsi qu’avec les lois provinciales et fédérales.

Il y a un mouvement en cours où les étudiants se lèvent et assument leur identité de juifs. Dans des universités telles que Windsor, nous avons exprimé notre volonté d’adopter la LIDH afin de mieux nous protéger contre la discrimination. Cependant, plutôt que d’écouter nos préoccupations, les professeurs de Windsor, qui ont un parti pris politique évident, luttent activement pour saper nos tentatives.

En tant qu’étudiants, nous sommes satisfaits que la définition de l’IHRA continue de susciter une attention accrue dans le discours public, car nous voyons clairement qu’elle sert d’outil éducatif vital.

Les incidents trop fréquents tels que les croix gammées et les attentats à la bombe du Zoom “Heil Hitler”, bien qu’horribles, sont faciles à dénoncer comme antisémites. Mais le visage de l’antisémitisme a changé au 21e siècle, et notre réponse doit évoluer en conséquence. Le fait de prôner la destruction de la patrie juive est considéré comme un discours politique. La définition de l’IHRA aide à identifier l’antisémitisme qui est au cœur même de ces idées.

En tant qu’étudiants, nous reconnaissons qu’il est essentiel que les universités mettent un terme à l’antisémitisme omniprésent sur les campus. Nous sommes fermement convaincus que l’adoption de la définition de l’antisémitisme de l’IHRA sera un premier pas très important.

Signé,


Eric Addleman, Simon Fraser University (alumni)
Jeremy Addleman, University of Victoria
Aron Amaev, Trent University
Josh Arbess, McMaster University
Daniella Aschaiek, York University
Jake Assouline, Concordia University
Emma Atlas, Queen’s University
Taryn Atlin, Ryerson University (alumni)
Maya Avnj, Carleton University
Joshua Aziza, University of Windsor Faculty of Law
Orly Aziza, York University
Daniel Baum, Queen’s University (alumni)
Diane Bederman, York University (alumni)
Sandrine Bendavid, Seneca College
Chaiel Benlolo, Wilfrid Laurier University
Matthew Benzrihem, Concordia University
Quinn Bernholtz, Brock University
Ken Bernknopf, York University (alumni)
Nelson Bernstein, University of New Brunswick Faculty of Law
David Besprozvanny, Wilfrid Laurier University
Michael Birman, University of Toronto (alumni)
Yan Bouzaglou, Université de Montreal, Faculté de Droit
Jamie Braudy, Wilfrid Laurier University
Hanita Braun, University of Toronto (alumni)
Ben Buckler, University of Toronto
Hannah Casseres, Simon Fraser University
Sophia Cherniak, University of Guelph
Alexa Cohen, University of Windsor Faculty of Law
Daniel Cohen, University of Windsor Faculty of Law
Emma Cohen, University of Toronto
Robbie Cohen, University of Windsor Faculty of Law
Shoshana Rosa Cohen, Carleton University
Yuval Cohen, George Brown College
Emma Collie, Queen’s University
Omri Daniel, University of Toronto
Elad Dekel, University of Toronto
Naomi Derfel, Queen’s University
Adam Dobrer, University of British Columbia
Ben Dodek, University of Ottawa
Naena Drazman, University of Toronto
Ron East, University of Winnipeg (alumni)
Ariella Eisenberg, University of Toronto
Elisheva Eisenberg, McGill University
Léa Elkaim, Université de Sherbrooke
Shani Elmakias, George Brown College
Talia Erlich, University of Toronto (alumni)
Amanda Eskenasi Hohmann, York University
Jamie Fabian, Concordia University
Sagiv Fadida, University of British Columbia
Arrin Falk-Dotan, McMaster University
Cammy Felds, Queen’s University
Jordan Frankel, Queen’s University
Beata Fourmanovskis, York University
Sam Friedman, University of Western Ontario
Danielle Fuchs, McGill University
Dr. David Futerman, University of Toronto (alumni)
Natalie Gabay, York University
Deena Gangbar, York University
Tyler Garfinkle, York University
Logan Garnet, Queen’s University
Nadav Gasner, McMaster University
Shoshana Gastfreund-Aziza, University of Toronto & York University (alumni)
Jonathan Glasenberg, Osgoode Hall Law School, York University
Madison Gold, McGill University
Robin Goldberg, University of Windsor Faculty of Law
Rafael Goldchain, University of Toronto (alumni)
Chen Goldenberg, York University
Melila Gordis, Queen’s University
Danielle Gottlieb, McGill University
Marcus Gottlieb, University of British Columbia
Stephen Greenberg, University of Toronto (alumni)
Noah Guttmann, Queen’s University
Anael Hadid, McGill University
Shirley Halperin, McGill University
Zachary Halpern, University of Ottawa
Ethan Halpren, University of Toronto
Griffin Hanratty, York University
Adam Hayat, York University (alumni)
Leeran Hayek, Ryerson University
Ysabella Hazan, University of Ottawa Faculty of Law
Meir Hersson-Edery, University of Montreal Faculty of Law
Lauren Higgins, Trent University
Jordan Hochman, University of Windsor Faculty of Law
Turner Hoffman, University of Western Ontario
Dahlia Horlick, University of Toronto Faculty of Law
Avishai Infeld, McGill University
Mettannah Jacobson, McGill University
Shmuel Juni, University of Toronto
Hannah Kalin, Concordia University
Evan Kanter, University of Toronto
Cory Katzman, Wilfrid Laurier University (alumni)
Zev Kline, University of Western Ontario
Noam Kogan, Ryerson University
Shirel Korobkin, Ryerson University (alumni)
Aliza Kraft, Wilfrid Laurier University
Jamie Kreidstein, McGill University
Ron Krell, University of British Columbia (alumni)
Andrew Kupfer, University of Western Ontario Faculty of Law
Remi Kupfer, University of Windsor Faculty of Law
Dean Lavi, University of Windsor Faculty of Law
Emily Lawrence, McGill University
Philip Lerner, University of Waterloo
Jeremy Levett, McGill University
Danielle Levi, McGill University
Lidor Levi, University of Guelph
Joshua Lewis, University of Western Ontario
Noah Lewis, University of Windsor Faculty of Law
Maxwell Librach, University of Toronto
Maxwell Lightstone, McMaster University
Rachel Litvinenko, University of Western Ontario
Michael Litvak, University of Manitoba
Danielle Love, McMaster University
Marlene Lovinsky, University of Toronto (alumni)
Dora Machtinger, Seneca College (alumni)
Noah Maimon, University of Western Ontario
Cory Maman, Ryerson University (alumni)
Amanda Marciano, Concordia University
Jordana Marciano, Concordia University
Oren Mathews, University of British Columbia
Joshua Matile, Trent University
Gita Margolese, McGill University
Elaine Melamed, Concordia University
Sam Mendelsohn, Carleton University (alumni)
Samuel Mesguich, McGill University
Shira Miller, Wilfrid Laurier University
Jessica Mintz, McGill University
Jesse Muller, University of Ottawa
Gdalit Neuman, York University
Igal Nulman, York University
Eden Ohayon, McGill University
Sarah O’Neill, Osgoode Hall Law School, York University
Bianca Orlan, University of Windsor Faculty of Law
Megan Osler, Queen’s University
Tali Oziel, University of Western Ontario
Kass Palter, Ontario College of Art and Design (OCAD) University
Ella Pekarsky, Ryerson University
Austin Pelizzer, Carleton University
Noa Peretz, Concordia University
Nika Perel, University of British Columbia
Danielle Perlon, University of Toronto
Casey Pechet, University of Victoria (alumni)
Richard Rachlis, University Of Toronto (alumni)
Bryan Reingold, University of Waterloo (alumni)
Jake Reznik, University of British Columbia
Richard Robertson, York University
Noah Robbins, University of Windsor Faculty of Law
Edith Rosemberg, Durham College
Reesa Rosen, Concordia University (alumni)
Gabriela Rosenblum, University of Toronto
Yardena Rosenblum, University of Toronto
Sydney Rouah, McGill University
Noam Saban, University of Toronto
Tara Sabloff, University of Ottawa
Daniel Safran, Ryerson University
Mark J. Sager MD, University of Ottawa (alumni)
Evan Sankar, York University
Luis Saravia Patron, Concordia University (alumni)
Barry Schafer, York University (alumni)
Aaron Schaffer, McMaster University
Amy Schecter, Dawson College
Pamela Schimmer, McMaster University
Danielle Schwarz, Fanshawe College
Stephen Shalinsky, Concordia University
Russell Shalev, McGill University (alumni)
Neilah Shapiro, Wilfrid Laurier University
Ryan Shapiro, Concordia University
Henriette Sherret, University of Toronto (alumni)
Ellie Sherman, University of British Columbia
Melissa Shiff, McMaster University
Melanie Shimov, University of Toronto
Shira Silver, University of Ottawa
Simi Silver, Centennial College, York University, and University of Toronto (alumni)
Harold B. Smith, University of Toronto, Rotman School of Management (alumni)
Meira Snitman, York University (alumni)
Yael Shteyer, University of Western Ontario
Bernie Shuster, University of Montreal
Ariella Sibony, York University (alumni)
Sabrina Silverstone, Wilfrid Laurier University
Julian Sintim, Concordia University
Michael Sobol, York University
Beth Solomons, Ryerson University
Michael Snider, Sheridan College (alumni)
Janna Sternthal, McGill University
Dr. Howard Stevens, University of Toronto (alumni)
Joshua Switzer, University of Victoria
Walid Tamtam, University of Toronto
Shane Verspaandonk, York University
Ariel Weinstein, York University
Nate Weisbrod, Ryerson University
Sadie-Rae Werner, University of Windsor Faculty of Law
Sheldon H Wiseberg, Ontario Tech University & York University (alumni)
Kinneret Witty, Ryerson University
Rafi Yablonsky, York University (alumni)
Elior Yona, McGill University (alumni)
Zachary Zarnett-Klein, York University
Noah Zatzman, York University (alumni)
Nan J. Zeifman, York University
Lester Zelberg, University of Western Ontario (alumni)
Karen Zelko, York University
Candi Zell, University of Manitoba (alumni)
Taylor Zieper, York University
Vivienne Ziner, York University & McGill University (alumni)
Eton Ziner-Cohen, University of Toronto
Jon Ziner-Cohen, Ontario College of Art & Design (OCAD) University
Tiphaera Ziner-Cohen, University of Windsor Faculty of Law

%d bloggers like this: